Kalicrunch la newsletter, je m'abonne
Actualités
pyramide des tests
Actualité Non classé

Les 4 niveaux de tests

14 mai 2021

D’après ISTQB (International Software Testing Qualifications Board) il existe 4 différents niveaux de tests. Ces niveaux de tests peuvent être représentés sous la forme d’une pyramide  :

Les tests de composants :

Les tests de composants ont pour but de tester les différents composants du logiciel séparément afin de s’assurer que chaque élément fonctionne comme spécifié. Ces tests sont aussi appelés tests unitaires. Ils sont généralement écrits et exécutés par le développeur qui a écrit le code du composant.

Pour une authentification, le bouton « se connecter » est un composant.

Ces tests sont toujours automatisés.

Les tests d’intégration :

Les tests d’intégration sont des tests effectués entre les composants afin de s’assurer du fonctionnement des interactions et de l’interface entre les différents composants. Généralement, ces tests sont aussi gérés par des développeurs.

Toujours depuis l’authentification, ici on vérifie que le message envoyé après l’appui sur le bouton « se connecter » est bien reçu par le serveur d’authentification.

Ces tests peuvent être manuels ou automatisés.

Les tests système :

Ce sont les tests au sens le plus instinctif, et ce sont généralement les seuls qui sont effectués par les ingénieurs de tests. En effet, leur but est de vérifier que le système répond aux exigences définies dans les spécifications. On les appelle souvent tests fonctionnels même si cela est un abus de langage car il existe des tests « non fonctionnels» qui peuvent être spécifiés.

Ici, on vérifie que l’authentification fonctionne bien, que les bonnes erreurs sont remontées…

Ces tests peuvent être manuels ou automatisés, en général un mixte de tests automatisés et de tests manuels donne un meilleur retour sur investissement.

Les tests d’acceptation :

Les tests « finaux » effectués par le métier ou les utilisateurs finaux. Leur but est de confirmer que le produit final correspond bien aux besoins des utilisateurs finaux.

Attention : ce n’est pas parce qu’une application répond aux spécifications qu’elle répond aux besoins des utilisateurs. Cela peut arriver pour plusieurs raisons telles que des problèmes dans les spécifications, des problèmes d’ergonomie…

Avec ces tests, on vérifie qu’en plus de répondre aux exigences, l’authentification correspond bien à ce à quoi le métier ou les clients finaux s’attendent.

Les tests d’acceptation sont des tests manuels.

Conclusion :

ISTQB définit bien les différents niveaux de tests et cela permet d’avoir une vision plus claire du test dans son ensemble.

Chaque niveau de test a sa place et doit être effectué avec rigueur.

Ces niveaux de tests sont généralement représentés par une pyramide car plus on est bas dans la pyramide plus le nombre de cas de tests est censé être important.

Source : https://bit.ly/3tJX1h4

À lire également
Non classé
7 septembre 2021
Portrait de Ibrahima Faye, consultant études et développement JAVA/JEE au sein de Kalisoft.
Actualité Non classé
2 septembre 2021
Portrait de Ibrahima Faye, consultant études et développement JAVA/JEE au sein de Kalisoft.
Actualité Non classé
25 août 2021
Portrait de Ibrahima Faye, consultant études et développement JAVA/JEE au sein de Kalisoft.